recent publications on Eritrean literature

 

• The last issue of the French journal Études Littéraires Africaines (vol. 33, 2012), published in November, is dedicated to Eritrean literature, under the editorship of Prof. Xavier Luffin (Free University of Brussels).

 

• Eritrean literature and visual arts are highlighted by a special retrospective published on Warscapes online magazine in March – April 2012


Études Littéraires Africaines n° 33, 2012 :
“Littératures d’Erythrée”

sous la direction de Xavier Luffin

Université de Lorraine, 2012.ISSN 07694563.

http://www.apela.fr/la-revue/liste-des-numeros/

Présentation du dossier: Indépendant depuis 1991, l’Erythrée n’est pas seulement un pays qui a souffert des guerres et alimenté douloureusement, pendant des décennies, les actualités. Ses littératures, en émergence, témoignent certes des conflits et de leurs conséquences, notamment quant aux phénomènes migratoires, mais elles reflètent aussi la vitalité et la richesse de langues et de cultures diverses. On y parle dix langues, on y pratique plusieurs religions, et l’on y vit aussi dans la mémoire d’un passé, notamment colonial, qui détermine encore aujourd’hui des affinités italiennes marquées. C’est que le pays est un carrefour de voies vers l’intérieur de l’Afrique, vers l’Océan indien et l’Arabie, l’Europe ou l’Australie aussi, et ainsi vers le Monde. Des pistes caravanières à la toile numérique, de la mémoire des combattants à celle des migrants, l’Erythrée apparaît, dans les riches contributions de ce dossier, comme un pays particulièrement représentatif des enjeux actuels des littératures africaines.

Introduction
par Xavier Luffin

L’émergence d’une littérature arabe en Érythrée
par Jean-Charles Ducène

L’épanouissement d’une littérature en langues locales : tigrigna, tigré et arabe
par Xavier Luffin

Littératures d’Érythrée : l’énonciateur sous contrôle
par Didier Morin

Italiens d’Érythrée, Érythréens d’Italie. La littérature postcoloniale italienne provenant de l’Érythrée
par Daniele Comberiati

Les romans d’Abû Bakr Hâmid Kahhâl. Littérature nationale, littérature universelle
par Xavier Luffin

Quand l’amour se dévoile : sexualité et identité dans The Consequences of Love de Suleiman Addoni
par Florence Khawam

WARSCAPES: Eritrea Retrospective

http://www.warscapes.com/retrospectives/Eritrea

 

Joining Africa: From Anthills to Asmara
By Charles Cantalupo
Charles Cantalupo’s memoir of being an American in Eritrea.

No War No Peace
by Sami Sallinen
Sami Sallinen captures the long standing border dispute between Eritrea and Ethiopia on camera.

The Freedom of the Writer
by Ghirmai Negash
A speech delivered by Ghirmai Negash in 1992 about freedom of expression for writers in Eritrea and beyond.

Grazmatch Tsegu
by Alemseged Tesfai
A month-long focus on Eritrea kicks off with Alemseged Tesfai’s short story set in post-World War II Asmara.

100 Years on Asmara’s Main Street
by Issayas Tesfamariam
Issayas Tesfamariam traces the history of an avenue in Asmara from 1890 to 1991.

Three Eritrean Painters
Michael Adonai, Ermias Ekube & Yegizaw Michael

Three Eritrean Plays
A review by Eiman Abbas El-Nour
Eiman Abbas El-Nour reviews of a compilation of plays from Eritrea.

Who Needs a Story?
Translations of contemporary Eritrean Poetry in Tigrinya, Tigre and Arabic
An anthology brings together translated Eritrean poetry written over three decades by twenty-two contemporary poets.

call for papers: Literatures of the Horn of Africa – Brussels – September 2013

Appel à contribution : Colloque international : « Littératures de la Corne de l’Afrique (Ethiopie, Erythrée, Somalie, Djibouti) : au-delà de la langue et du territoire »

Lieu : Université Libre de Bruxelles (U.L.B.), Bruxelles

Date : 19-20 septembre 2013

Thème du colloque: Les écrivains de la Corne de l’Afrique ont développé ces dernières décennies une littérature importante, qui se caractérise notamment par la variété de la langue d’expression (langues nationales, mais aussi français, italien, anglais, arabe) et par l’importance de la participation de la diaspora, notamment par le biais d’écrivains de la seconde génération (Europe, Amérique du Nord, Proche-Orient et péninsule Arabique).

L’idée maîtresse de ce colloque est de faire le point sur cette littérature aujourd’hui, en tentant d’en cerner les principales tendances sur le plan du choix de la langue d’écriture et de ses implications littéraires, mais aussi sur le plan de l’interaction de cette littérature avec à la fois l’Histoire contemporaine de la région et le parcours personnel des auteurs. Il sera également question de la reconnaissance et de la diffusion de cette littérature en Afrique, mais aussi dans les cercles littéraires des langues utilisées (francophonie, italophonie, anglophonie, arabophonie), ainsi que des rapports entre ces écrivains : les auteurs qui sont issus d’un même pays et qui écrivent dans des langues différentes se connaissent-ils, se lisent-ils, s’influencent-ils mutuellement ?

Langues du colloque : français et anglais

Pour les participants : envoyer un titre d’intervention et un résumé de 10 à 15 lignes aux organisateurs (Daniele Comberiati : dcomberi@ulb.ac.be, Xavier Luffin : xluffin@ulb.ac.be) avant le 15 mars 2013, en mentionnant son nom et son affectation (université, centre de recherche). La sélection sera effectuée et communiquée le 30 mars 2013 au plus tard.

En marge du colloque, une rencontre littéraire avec des écrivains originaires de la Corne de l’Afrique sera organisée.

Aucun frais d’inscription n’est demandé, mais le voyage et le séjour seront à charge des participants. Les organisateurs fourniront toutes les informations nécessaires quant aux possibilités de logement et de déplacement autour de l’université.

 

Call for Papers

International Conference: « Literatures of the Horn of Africa (Ethiopia, Eritrea, Somalia, Djibouti): Beyond the Language and the Territory »

Where? Université Libre de Bruxelles (U.L.B.), Brussels

When? 19-20 September 2013

Topic: Writers of the Horn of Africa have developed in the last decades an important literature, which is characterized by a series of features, like the variety of the languages (national languages, French, Italian, English, Arabic) and the important participation of the diaspora, especially writers of the second generation (Europe, North America, Middle East and Arabian Peninsula).

The main concern of the conference will be to analyze the situation of this literature today, to highlight its main tendencies concerning the choice of the language and its consequences on writing, as well as the interaction between this literature and contemporary History as well as the personal life of the authors. We will also focus on the acknowledgement and the diffusion of this literature in Africa as well as in the geographical areas where their language of writing is in used (French-, English-, Italian- and Arabic-speaking countries), and on the relations between the authors themselves: do the authors originating from the same country but writing in different languages and living in different countries know each other? Do they interact?

Languages for papers: English and French

For presenters: please send the title and the abstract of your paper (10-15 lines to Daniele Comberiati (dcomberi@ulb.ac.be) and Xavier Luffin (xluffin@ulb.ac.be) before March 15, 2013. Mention your name and affiliation (university, research centre). Everyone will be informed of his acceptation before the end of March.

During the conference, a literary event gathering several authors originating from the Horn of Africa will be held at the university.

The organisers will not take in charge travel and accommodation expenses, but no registration fees are required, and information about accommodation facilities around the university will be sent to participants.

mise en ligne du Courrier d’Éthiopie – journal hebdomadaire éthiopien de langue française – années 1926 à 1936

GALLICA, bibliothèque numérique de la Bibliothèque nationale de France, a mis en ligne le Courrier d’Éthiopie, hebdomadaire de langue française publié en Éthiopie de 1913 à 1936. La collection proposée commence par un exemplaire unique pour l’année 1926 et se poursuit jusqu’à avril 1936, à la veille de la prise d’Addis Abeba par l’armée fasciste italienne. L’ensemble est riche de 415 volumes. Les lacunes sont cependant nombreuses. Ainsi aucun volume n’est proposé pour les années 1930 et 1933. Les dernières années sont les plus complètes.

Liste des exemplaires disponibles par année:1926: 1 ex; 1927: 50 ex.; 1928: 48 ex.; 1929: 50 ex.; 1930: 0 ex.; 1931: 25 ex.; 1932: 34 ex.; 1933: 0; 1934: 78 ex.; 1935: 99 ex.; 1936: 30 ex.

Références sur l’histoire de ce périodique:
Alain ROUAUD, 1994, “Un journal éthiopien en langue française: Le Courrier d’Éthiopie, 1913-1936”, in Proceedings of the 11th International Conference of Ethiopian Studies (ed. by Bahru Zewde, Richard Pankhurst, Taddese Beyene), Addis Ababa, Institute of Ethiopian Studies, vol. 1, pp. 711-724.
Alain ROUAUD, 2003, “Le Courrier d’Éthiopie”, in Encyclopaedia Aethiopica, vol. 1, pp. 810-811.

Consulter Le Courrier d’Éthiopie sur Gallica

C’est une mine d’information sur la construction de l’Éthiopie contemporaine qui est offerte au feuilletage et à la recherche. D’un numéro à l’autre de cet hebdomadaire (tiré le vendredi) qui deviendra bihebdomadaire (mardi et vendredi) à partir de 1932, donne à lire l’histoire internationale et la chronique locale, à différentes échelles, à différents rythmes.

On voit monter l’inquiétude sur les conséquences de la crise économique, la menace des dictatures fascistes et l’impuissance de la communauté internationale assemblée à Genève à la Société des nations face aux arguties mussoliniennes qui mèneront à l’invasion de l’Éthiopie, prélude à la seconde guerre mondiale. Des chroniques culturelles sont alimentées par des auteurs occasionnels, expatriés de passage ou résidents permanents, qui partagent leurs centres d’intérêts: la chasse, l’archéologie, le théâtre, les sports, la littérature. Les colonnes fourmillent de brèves informations, très précieuses pour l’historien, qui rendent compte des arrivées et départs de diplomates ou de membres éminents de la communauté des entrepreneurs étrangers. On y apprend les nominations ou remplacement de dignitaires. Les rubriques de nécrologie, carnet des naissances, annonces d’événements divers dessinent par touche la vie d’une communauté cosmopolite fondée sur les transits de la liaison ferroviaire de Djibouti à Addis Abeba.

C’est aussi une source importante pour l’histoire économique par les tableaux d’évolution des cours sur les différents marchés des matières premières exportées et produits de consommation courante importées. Les pages publicitaires, copieusement garnies, sont aussi des indications d’une prospérité autant vécue que fantasmée.

Votre journal préféré

Le Courrier d’Ethiopie

____

BI-HEBDOMADAIRE

____

vous tient au courant de tout